Grippe aviaire

grippe-aviaire-les-elevages-du-sud-ouest-font-le-vide-sanitaire

Renforcement des mesures de lutte contre la grippe aviaire dans les basses-cours

– arrêté du 16 novembre 2016 qualifiant le niveau de risque épizootique

 arrêté du 16 mars 2016 relatif aux dispositifs associés

Devant la recrudescence de cas de grippe aviaire hautement pathogène en Europe dans l’avifaune sauvage, il est recommandé aux détenteurs de volailles ou autres oiseaux captifs destinés à une utilisation non commerciale :

 de confiner les volailles ou mettre en place des filets de protection sur la basse-cour pour éviter tout contact direct avec des oiseaux sauvages,

 d’exercer une surveillance quotidienne des animaux,

 de protéger le stock d’aliments et d’eau des oiseaux sauvages,

 de limiter l’accès de la basse-cour aux personnes indispensables à son entretien,

 de protéger et entreposer la litière neuve à l’abri de l’humidité et de toute contamination sans contact possible avec les cadavres,

 de réaliser un nettoyage régulier des bâtiments et du matériel utilisé sans utilisation d’eaux de surface (mares, ruisseaux, eaux de pluie collectée).